VOUS ÊTES DIEU !


Dieu n’est pas séparé de vous : il est en vous. « Vous êtes Dieu. »

Vous devriez connaître bien clairement cette Vérité selon laquelle vous êtes Dieu. Bien sûr, votre forme est celle d’un être humain, mais en réalité. « Vous êtes Dieu. »
Vous n’êtes pas le corps, ni le mental, ni les sens, ni l'intellect.

Dieu vous est plus intime que votre propre mère.
Dieu ne vous quittera pas une seule seconde.
Dieu est Lumière.
L’Amour est Dieu, vivez dans l’amour

Et répétez-vous : « Je suis Dieu - Je suis Dieu. » Alors, à force de vous répéter que vous êtes Dieu, vous deviendrez Dieu, car nous sommes ce que nous pensons.
Dieu est l’incarnation de l’Amour
En ce monde, Dieu seul est permanent.

Dieu est toujours avec vous, autour de vous.
Au-dessus et en dessous de vous.

Ce sont les paroles de Sathya Sai Baba dans les discours du 26 avril 1998 et du 4 septembre 1998.

Bien avant cela, en 1976 Sathya Sai Baba a accordé une entrevue au journaliste R.K. Karanjia, chose rare et exceptionnel de sa part.

Dans cette entrevue il a déclaré ceci : « Prema Sai, le troisième Avatar, va promouvoir le nouvel Évangile que non seulement Dieu réside en chacun de nous, mais que chacun est Dieu. »

« Vous êtes Dieu » est le message de Sathya Sai Baba et va être aussi le message de Prema Sai.

Prema Sai va poursuivre la mission de Sathya Sai et de Shirdi Sai.

Ceci ne veut pas dire que nous allons nous prendre pour Dieu. Nous sommes Dieu dans le sens que tout ce qui existe dans l’univers est Dieu. L’univers est le corps de Dieu et nous faisons partie de cet univers. Chaque cellule, chaque atome de l’univers est Dieu, rien n’existe en dehors de Dieu.

Ce concept a pour but d’élever notre conscience et de nous sortir des mémoires imposées du passé qui stipulaient que nous ne sommes qu’une étincelle de quelque chose sinon rien. Nous sommes Dieu non point comme personnage, car Dieu n’est pas une personne. Nous sommes Dieu en énergie et en conscience. Les atomes qui composent l’univers sont les mêmes atomes qui ont constitué notre corps. Nous ne sommes pas séparés de l’univers, donc de Dieu.


Denis Marcil, août 2017