UN PREMA SAI CHRÉTIEN



Il y a quelques années, plus exactement en 2013, je mentionnais que Prema Sai Baba allait être adombré définitivement par l’énergie de Sai Baba et qu’il pourrait se manifester au monde. Ceci est en partie vrai. Une part de l’énergie de Sai Baba a pris naissance dans le corps d’un enfant de 8 ans au cours de l’année 2014. Mais, il n’y a pas eu de manifestation publique. Pas encore, le temps n’est pas venu, car la conscience de l'humanité n’est pas encore assez élevée.

Aux dernières nouvelles, selon mon contact privilégié, Prema Sai Baba qui porte un autre nom d’ailleurs pour ne pas être reconnu et identifié, demeure toujours dans la région de Mysore en Inde. Il serait né dans une famille catholique et fréquenterait une école locale. C’est un très beau garçon de 9 à 10 ans avec les cheveux aux épaules. Nul ne le distingue des autres enfants de son âge. Il se fait très discret et ne démontre aucun de ses pouvoirs divins.

Prema Sai Baba ne se manifestera pas publiquement avant l’âge de 14 ans ou plus. Vers cet âge, tout comme son prédécesseur Sathya Sai Baba, un changement d’âme va avoir lieu. Ce processus est appelé « walk-in ». L’âme de Sai Baba va prendre entièrement possession du corps de l’enfant. Une transformation va avoir lieu, il ne sera plus le même. Alors, il va pouvoir dire à ses parents, « Je ne vous appartiens plus, j’ai mes fidèles, ma mission m’attend… »

L'enfant devrait se déclarer comme Prema Sai Baba vers 2018 - 2019 et se manifester au monde vers 2022 comme Kalki Avatar. Celui qui va nous aider à passer de l’Âge Noir à l’Âge d’Or. Ce passage obligé ne sera pas facile. Sa présence va être absolument nécessaire afin de supporter non seulement les dévots sincères, mais le monde entier dans l’épreuve des grandes tribulations qui vont venir plus tard.

Le premier signe du chaos va être la chute mondiale des finances. Nous allons tous vivre ce que la Grèce a vécu en 2015, la faillite des pays, des banques et de la bourse à l’échelle mondiale. Cet événement devrait survenir vers 2017 - 2018. C’est pour bientôt, très bientôt comme nous le disent les entités de hauts niveaux avec lesquelles nous travaillons.

Denis Marcil, article révisé avril 2016